possible-379215_640

« Beneylu School au CM2 : Une révolution pédagogique »

Chers enseignants,

Cette semaine, Véronique (Oise, 60) révolutionne l’enseignement en classe de CM2 avec Beneylu School ! Êtes-vous prêts à vous envoler vers de nouveaux horizons pédagogiques ? Attrapez un crayon et du papier, il y a de chouettes idées à récolter.

Dans le domaine pédagogique, avec Beneylu School, tout est « pour de vrai » explique Véronique.

1 : Le blog : Rédiger pour informer, communiquer, échanger, se faire plaisir, documenter, annoncer.

C’est le lieu de la rédaction où les différents genres d’écrits se mêlent (documentaires, comptes rendus, cahiers de vie, informations, annonces). C’est aussi la vitrine de la classe, une exposition permanente (photos, vidéos). Quel outil fabuleux de relation avec les familles lors de voyages scolaires.

Qui écrit ?

Les enfants (seuls, en groupes, en classe ou à la maison) mais aussi les parents par l’intermédiaire de leurs commentaires. C’est aussi un moyen pour moi de les aider à mieux comprendre une leçon en insérant des vidéos ou des animations, de les inciter à aller voir une exposition, un film.

Mon rôle d’enseignante ?

Je modère tous les articles et répertorie toutes les erreurs de syntaxe et d’orthographe pour en rendre compte en classe. Soit je corrige l’article, soit je surligne les erreurs et l’enfant corrige avant de le publier. Grammaire et Orthographe sans « douleur ».

2 : La boite mail : Communiquer en respectant les règles de citoyenneté, de civisme.

Formidable outil pour que les enfants comprennent le rôle de l’écrit sur internet et qu’ils utilisent plus tard, avec raison, les « réseaux sociaux ». Les règles civiques sont définies au tout début de l’année.

Communiquer en respectant des contraintes d’écriture ?

Chaque mois je définis des contraintes d’écriture, des « fautes d’orthographe à ne pas faire ». Si ces règles sont respectées, je valide le message tout en veillant que chacun puisse s’exprimer même celui ou celle qui fait plein de fautes.

Qui communique ?

Les enfants entre eux, les enfants avec moi (ils m’envoient des messages pour me dire qu’ils n’ont pas bien compris une notion, ou pour me joindre un exercice), les parents et moi.

3 : La médiathèque : C’est le lieu de l’individualisation et de la pédagogie inversée.

Chaque élève possède des dossiers de français, maths, sciences, histoire, anglais. A l’intérieur des dossiers maths et français il y a un sous dossier « leçons » et un « exercices ».

Dans le dossier leçons, je dépose des capsules pédagogiques avec un petit questionnaire : paradis de la pédagogie inversée. Les enfants regardent et écoutent cette leçon en classe ou à la maison. Ensuite nous faisons ensemble un point ce sur qui a été compris et revenons sur ce qui n’a pas été compris.

Dans le dossier « exercices » je dépose des exercices selon le niveau de l’enfant, ainsi chacun progresse à son rythme. Ils peuvent me renvoyer l’exercice réalisé par mail ou l’imprimer et me le rendre.
Les dossiers histoire, sciences, anglais sont dépositaires de vidéos, de livres virtuels ou de rallye internet.

4 : Le cahier de textes 

C’est un lien entre les parents et la classe mais aussi un outil au service des enfants absents. Ils y retrouvent les leçons qu’ils n’ont pas pu suivre.

Dans le cahier de textes, je dépose les textes et dialogues anglais étudiés en classe sous format MP3. J’insère des animations ou vidéos qui concernent le devoir demandé ou la leçon à apprendre.

5 : Le carnet de liaison

Il facilite la communication avec les parents mais ne remplace pas entièrement le carnet de liaison papier que les enfants trouveront en 6ème.

6 : Le calendrier

C’est l’endroit où sont inscrits les jours de sport, les sorties et la date des contrôles…

Merci à Véronique pour son témoignage d’enseignante sur Beneylu School et son partage d’idées !

A vous de jouer : quel serait le module Beneylu School de vos rêves ?

A la semaine prochaine.

3 réflexions sur “ « Beneylu School au CM2 : Une révolution pédagogique » ”

  1. Bonjour Véronique,
    pourriez-vous m’indiquer comment vous « fabriquez » vos capsules pédagogiques ? Je suis intéressé par la pédagogie inversée, mais je ne sais pas vraiment comment m’y prendre.
    Christophe

  2. Bonjour,
    Pour le moment, je ne les « fabrique » pas, je me contente de les prendre sur internet (canopé, académie d’Amiens, viméo)

  3. Bonjour, Pouvez vous m’en dire plus sur le questionnaire en ligne. Qu’utilisez vous? Comment récupérez vous les infos? J’aimerais anticiper la différenciation des exercices après le visionnage des capsules… Quel moyen de traitement des infos pour constituer rapidement mes groupes (ou ateliers) me conseillez vous? Merci beaucoup d’avance de partager votre expérience.
    Jeanne

Laisser un commentaire