perso-header-colorado

Il était une fois dans le Colorado

Episode 2 : Denver en bottes éraflées

La dispute entre Brabrabra et CARLA est digne d’un vrai duel.

 

Nous avons décidé que le héros de notre film serait un valeureux cowboy, prêt à tout pour retrouver l’ours bleu du Colorado Convention Center. Mais voilà, mes deux amis veulent le rôle. Heureusement j’arrive à les calmer.

bulle beneylu jim allons

Pour nous inspirer, Jake nous emmène au Tattered Cover Book Store, une librairie fantastique en plein Denver.

TC_Lodo_summer_ab_CreditTatteredCover (1)

Vies de cow-boys célèbres, rites indiens, mythes du Grand Ouest… Cette librairie est une mine d’or. Jake est ravi, notre scénario prend des allures de western.

 

“Nos trois héros seront des cow-boys réputés pour leur adresse au tir, leur agilité à cheval et …”. Je m’arrête en entendant un drôle de bruit.

 

PATATRATRATRAAAAC

echange bra carla

En voulant monter à l’échelle pour récupérer un livre tout en haut de la bibliothèque, CARLA a fait tomber une étagère qui en a fait tomber une autre, puis une autre, puis une autre. Tous les livres sont par terre. Quelle pagaille !

 

Jake propose d’aller chez lui pour chercher des idées pour le film. Et CARLA s’empresse d’accepter, sous le regard noir du libraire…

 

Jake et sa mère sont passionnés par la conquête de l’Ouest. Chez eux, tout est d’époque.

012-3-0179_jpegl

Cow-boy, un métier pas si simple

Le cowboy est le personnage principal des westerns. On a écrit sur lui, on a fait des films, des bandes dessinées, des chansons. Certains personnages fictifs sont devenus célèbres : Blueberry, Jerry Spring, ou encore Lucky Luke.

Pourtant, les cow-boys (ou garçons vachers) n’avaient pas une vie si extraordinaire. Souvent très solitaires, ils devaient parcourir de grandes distances et accomplir des tâches répétitives. Ils étaient assez peu nombreux et changeaient régulièrement de ferme (ranch) pour trouver du travail.

C’est au début du XXe siècle que la littérature et le cinéma s’emparent de la figure du cow-boy pour en faire le personnage que l’on connaît aujourd’hui : aventureux, héroïque, excellent tireur et protecteur de la veuve et de l’orphelin.

COWBOY

Civic Center Park de Denver

Maintenant que nous avons nos héros, il nous faut les costumes. Jake connaît l’endroit rêvé pour en dénicher…

 

Denver a tout d’une ville moderne, mais quelques lieux nous rappellent qu’autrefois, c’était la capitale de la ruée vers l’or.

 

Par exemple, la boutique Rockmount Ranch Wear ! Située dans le quartier LoDo, elle habille les cow-boys depuis plus de 100 ans. De grands studios de cinéma choisissent leurs costumes ici.

insert photo magasin

Rockmount Ranchwear

“C’est le début de la gloire” annonce CARLA, en roulant des mécaniques dans la boutique.

 

Le plancher en bois craque, les étagères débordent de vêtement et ça sent bon le cuir.


Jack A. Weil, le papa de la mode cow-boy
Jack A. Weil a eu l’idée d’utiliser des boutons pression pour les chemises. Cette idée s’est largement répandue pour devenir le standard aujourd’hui. Pourquoi un tel succès ? Eh bien, pour des raisons de sécurité : les boutons classiques avaient tendance à se coincer dans la selle des cavaliers. Dit comme ça, les boutons pressions semblent effectivement plus sûrs.

bulle olivia saviez txt (2)

CARLA essaye un costume de trappeur avec des franges. C’est l’idéal pour une chasse à l’ours bleu. Pour moi, ce sera une chemise à carreaux et un foulard qui protège de la poussière du désert. Brabrabra préfère un chapeau gigantesque, qui lui cache la moitié de la figure…

 

Finalement, nous optons pour cette tenue :

polaroid souvenir txt

“Je devrais prendre un grand chapeau quand même… pour y stocker de la nourriture quand nous partirons en expédition… non ?” s’inquiète Brabrabra.

 

En parlant de nourriture, Jake propose d’aller manger un cheeseburger.

Le roi du fromage !

Il te faut :

  • 1 steak haché
  • 1 oignon coupé
  • 1 pain pour hamburger
  • sel, poivre
  • ketchup, mayonnaise ou moutarde
  • 2 tranches de fromage cheddar
  • quelques feuilles de laitue

— Demande à un adulte de faire cuire le steak.

— Toujours avec l’aide d’un adulte, coupe ton pain à hamburger en deux.

— Au four ou au grille-pain, fais griller légèrement les deux morceaux de pain.

— Enduis le pain de la sauce de ton choix.

— Place une tranche de cheddar, une feuille de laitue et quelques oignons sur chacune des tranches de pain.

— Mets le steak entre les deux.

— Demande à un adulte de mettre ton cheeseburger au four quelques minute, thermostat 200 pour faire fondre le fromage.

C’est prêt !

cheeseburger

“Ce plat a été inventé au milieu des années 1920”, raconte-t-il à Brabrabra qui boit ses paroles.

 

“Beaucoup de personnes prétendent que c’était leur idée d’ajouter une tranche de fromage dans un hamburger. Mais, en 1934, c’est Louis Ballast, originaire de Denver, qui a obtenu le brevet pour le cheeseburger. On peut donc dire qu’il a été inventé ici.”

bulle bra mange txt

Après ce délicieux repas, nous marchons dans le quartier LoDo (Lower Downtown) le chapeau bien haut, au rythme du claquement de nos bottes.

 

LoDo est le centre historique de Denver. On imagine très bien les saloons de l’époque, derrière les murs de briques rouges.

 

Nous arrivons devant la LoDo Union Station, une gare historique des États-Unis. Elle est reconnaissable à son immense enseigne orange que l’on voit de loin.

Denver Union Station Great Hall Credit Evan Semon

”Hey ! C’est l’endroit parfait pour filmer l’arrivée des héros ! Beneylu Jim, prends ton air le plus mystérieux”.

 

Nous sommes obligés de refaire la prise cinq fois. CARLA n’arrête pas de trébucher à cause des éperons. Dur, dur, d’être un vrai cow-boy.

 

Nous parcourons Denver pour filmer les premières scènes de notre film.

echange 2 txt

Larimer Square est une rue historique de Denver. Elle brille de mille feux le soir.

Larimer Square- Flags Credit Evan Semon

Il y a des restaurants partout. Nous sommes obligés de tourner les scènes assez vite pour éviter que Brabrabra ne disparaisse dans l’un d’eux (alors qu’on sort de table !).

 

Nous visitons l‘History Colorado Center. Ce musée est est vrai voyage dans le temps. On y apprend toute l’histoire du Colorado. Savais-tu qu’au XIXème siècle, les classes se composaient souvent d’élèves de différents âges et niveaux ? C’est comme si une classe française mélangeait les CP avec les CM2 et ajoutait des collégiens !

History of Colorado Credit History of Colorado

Tout le long de la visite, nous cherchons des idées pour la suite de notre film quand soudain :

 

Tous à nos montures !”, crie Olivia.

 

Nos montures, ce sont des B-cycles, des vélos que nous louons pour explorer la ville. Nous pédalons en criant “Hiha !!” dans le quartier des Five Points, l’un des plus vieux quartier de Denver !

five points ajust

Five Points est le temple de la musique Jazz ! Des artistes comme le célèbre Louis Armstrong (trompettiste, chanteur et chef d’orchestre) sont venus ici. Ils ont foulé les mêmes trottoirs que nous aujourd’hui, et se sont promenés entre les mêmes murs de briques rouges.

Louis_Armstrong_(1955)

Crédit photo: Herbert Behrens / Anefo — Nationaal Archief, CC BY-SA 3.0

C’est sûr, l’ours fugueur de notre film a dû passer par ici pour écouter du Jazz, danser et s’émerveiller devant les dessins colorés qui recouvrent certains immeubles.

 

Mais, il est déjà l’heure de quitter Denver. Nous filons vers la plaine, comme les cowboys d’autrefois.

 

À nous le Red Rocks Amphitheatre ! C’est un théâtre naturel, creusé dans la roche rouge.

Red Rocks DAY_Credit Bob Ash (1)


Buffalo Bill, le tueur de bisons
De son vrai nom William Frederick Cody, Buffalo Bill était un célèbre chasseur de bisons et le dirigeant d’une troupe de spectacle renommée. Son surnom vient d’un duel de chasse contre Bill Comstock. Il tua 69 bisons (Buffalo en anglais) en une journée. Son adversaire n’en toucha que 48.

Il fonda un spectacle itinérant en 1882 avec tous les ingrédients de l’Ouest sauvage : des rodéos, des numéros au lasso… D’autres figures mythiques ont participé à ses shows : le chef indien Sitting Bull ou encore Annie Oakley, une femme réputée pour son adresse au tir au pistolet. On raconte qu’elle était capable de fendre une carte à jouer en deux.

Buffalo Bill est enterré au sommet d’une colline, tout près de la ville de Golden.

CARLA grimpe sur scène et chante à pleine voix Rocky Mountain High (la haute montagne rocheuse), l’une des chansons officielles du Colorado. Oulalala ! C’est terriblement faux.

 

Brabrabra ne peut s’empêcher de filmer, hilare. ”Ce sera pour le bêtisier de notre film”, dit-elle en me faisant un clin d’œil.

 

“Beneylu Jim, ton personnage pourrait être l’arrière arrière arrière petit fils de Buffalo Bill, le grand chasseur de bisons” propose Jake.

 

Super ! Buffalo Bill était aussi chef d’une troupe de spectacle populaire. C’est une figure mythique de la Conquête de l’Ouest. Nous pourrions tourner une séquence où on se recueille sur sa tombe.

 

En route pour la tombe de Buffalo Bill !

 

La tombe de Buffalo Bill nous attend sagement près de la ville de Golden. Elle est faite de pierres et de plaques de plomb et elle est surmontée d’une étoile de shérif.

echange 3 txt

OOOOOOOOOOOOOOOUUUUUUUUUUAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHH !

 

Le soleil se couche et nous rangeons nos caméras.

 

Au sommet de la colline, nous contemplons l’horizon en écoutant Jake nous raconter les exploits des cow-boys du passé.

Golden buffalo Bill ajust

Nous mangeons du pemmican, un plat amérindien à base de viande de bison séchée qui peut se conserver 10 ans !

 

Enfin, avec Brabrabra, c’est un peu compliqué de garder de la nourriture pendant 10 ans. Elle gratte déjà le fond de la casserole.

bulle brabra indienne

D’ailleurs, qui dit Indiens, dit Les grandes plaines… Il est temps de répondre à l’appel des terres sauvages du Colorado. HIHA !

Beneylu Jim

Crédits photo: Visit Denver – Office du tourisme du Colorado – Pixabay

Il était une fois dans le Colorado
Les autres épisodes arrivent bientôt...
perso-header-colorado