perso-header-episode

Ébouriffante expédition au Panama

Episode 3 : Danses endiablées à Panama City

A Panama City, nous rencontrons toute la famille d’Edwin Fernando ! Quel accueil ! Brabrabra est ravie de goûter aux plats typiques que lui présentent Melissa et Yanina. Le plat national du pays est le sancocho, un ragoût de poulet aux légumes, très épicé ! Brabrabra en est sûre, c’est son plat préféré. CARLA lui, prend de drôles de couleurs à chaque bouchée. Je crois que sa langue prend feu !

Venez vite je vais vous
présenter ma famille !

Dans la famille d’Edwin Fernando il y a :

edwin-1
familly

Edwin Fernando et sa famille nous parlent du carnaval toute la soirée en redoublant d’entrain. Il faut dire que c’est l’événement le plus attendu du Panama. A Panama City, tous les magasins sont fermés pour l’occasion, les gens envahissent les rues, dansent et chantent durant 4 jours.

 

Voilà de quoi faire des rêves fantastiques, plein de couleurs, de musiques et de chars représentant des diables ou des taureaux. Nous nous sommes réveillés un peu en retard après toutes ces émotions.

 

A peine sortis du lit, nous voulons goûter le ceviche, un grand classique de la gastronomie panaméenne. Bon, c’est surtout Brabrabra qui veut goûter, car du poisson cru au petit déjeuner, moi je trouve ça un peu trop original… Mais il faut bien honorer le plat ! Et je l’avoue maintenant, c’est délicieux.

recette
brabrabra-robe

Brabrabra dans
sa tenue de carnaval

La grand-mère d’Edwin Fernando propose à Brabrabra d’enfiler la robe traditionnelle panaméenne pour le carnaval : la pollera. C’est une jolie robe blanche et brodée de couleurs. Voilà notre Brabrabra parée pour la fête !

Brabrabra dans
sa tenue de carnaval

Carmen explique à Brabrabra que le carnaval symbolise la rivalité entre deux clans. Chaque groupe arrive d’une rue et les habitants miment un affront au rythme de la fanfare. Deux reines se présentent et rivalisent pour prendre la tête de la fête. Ce n’est pas toujours génial de gagner. A Las Tablas, lors de la Mejorana, la Reine doit assurer une grande partie des dépenses de la fête et traverser une mare de boue !

 

D’ailleurs, vite, filons au carnaval avant de manquer le défilé. Toute la famille nous accompagne. En sortant de la maison, nous attendons le bus. Edwin Fernando m’a prévenu que CARLA allait devenir dingue en découvrant ce bus…

 

VVVVRRRRRROOOOOUUUUUUMMMM !
Soudain, le bus arrive à fond les ballons dans la rue et fait un joli dérapage devant nous !

ep-3-1

CARLA le fixe avec Amour, ses yeux plantés dans les phares.

OUAH ! QU’EST-CE QUE
C’EST QUE CE BUS ?

carla-2

“C’est un chicken bus ou trambilla” annonce le chauffeur, “Allez en route !”

 

Le chicken bus est bariolé de motifs et de couleurs. Il possède même une sono ! On écoute la musique, tout le monde est déguisé et chante, même le chauffeur. Quelle bonne ambiance !

 

Brabrabra et moi devons arracher CARLA qui se cramponne au siège du chicken bus et ne veut plus le quitter. Il a déjà dessiné tout ce qu’il pourrait mettre dans son propre bus. Regarde !

Coloré ! C’est le premier mot qui nous vient à la bouche en sortant du chicken bus. Les maisons sont éclatantes à Panama City : des murs roses, verts, jaunes ! C’est une ville qui entremêle le passé et le présent. On admire ses belles églises, ses jolies maisons et on foule les rues pavées du quartier Casco Viejo avant de retrouver une rue très actuelle cernée de gratte-ciel.

 

Nous passons alors notre temps la tête penchée en arrière pour admirer les buildings vertigineux qui n’en finissent plus de grimper !

 

On prend la rue à gauche, à droite et là : nous tombons nez à nez avec un grand défilé ! “C’est le carnaval” hurle Edwin Fernando pour couvrir la fanfare.

ep3-3

La folie du carnaval

Edwin Fernando nous entraîne dans le défilé en dansant sur la musique Reggaeton. Les habitants défilent dans des tenues traditionnelles épatantes. Tout à coup, nous sommes propulsés de l’autre côté de la rue par une sorte de grosse vague !

 

« Un tsunamiiiiii », hurle CARLA ! Edwin Fernando nous explique que l’eau sort d’un camion-citerne qui arrose le public. C’est la tradition des culecos.

ep3-4

Assis par terre et un peu sonnés par toutes ces couleurs et ces découvertes, nous levons les yeux en entendant un air particulièrement entraînant. C’est le genre de musique qui vous fait taper du pied en rythme, balancer les hanches sans s’en rendre compte et vous relever en quatrième vitesse pour danser comme des fous !

 

J’adore cette chanson ! crie CARLA. Il entame quelques pas de salsa très assurés tandis que Brabrabra secoue sa pollera dans tous les sens, sourire aux lèvres !

 

Sur une scène bardée de projecteurs multicolores, il se tient droit. Un chapeau lui cache un peu le visage et son costume bien ajusté l’a métamorphosé en star de la salsa. Felix est incroyable ! Il chante et se trémousse sur un rythme endiablé, des maracas colorées dans les mains. La foule l’acclame !

 

Nous avons donc traversé tout le canal de Panama avec une grande star panaméenne… Filons lui demander un autographe !

Beneylu Jim

Ébouriffante expédition au Panama
Les autres épisodes
perso-header-episode

Épisode 2 : Les dents du Lac Gatún

Sur les bords du lac Gatún, en plissant les yeux, on aperçoit des dizaines d’animaux qui se cachent dans les arbres : des singes, des oiseaux, des papillons, des grenouilles... Les couleurs vives des plumes se mêlent aux feuillages.

Lire la suite

Épisode 1 – L’épique traversée du canal de Panama

Je me retourne et comprends que le temps est toujours au beau fixe au canal de Panama, mais que le museau d’un gigantesque paquebot s’apprête à chatouiller l’arrière-train de notre embarcation. Il nous fait de l’ombre et risque de nous transformer en crêpe à l’eau de mer...

Lire la suite